Fermer le cycle des matières

Fermer le cycle des matières, c’est le but du traitement des biodéchets ! A l’exception des déchets très humides, ils peuvent être incinérés et produire de l’énergie, mais pour fermer le cycle des matières les déchets organiques peuvent être valorisés sous forme de fertilisants que l’on retourne aux sols agricoles ainsi que sous forme d’énergie après une méthanisation.

Les avantages économiques et écologiques de fermer le cycle des matières :

  • Moins de déchets à incinérer, moins de déchets à déposer en décharge. Il en va de même pour  les boues d’épuration en tant que produit final de la digestion dans les stations d’épuration des eaux usées. Ces boues doivent être incinérées.
  • Le digestat liquide et solide remplacent le phosphate et les autres engrais, qui sont principalement produits à partir d’énergies fossiles.
  • Le compost est en premier lieu un amendement organique, qu’est-ce que ça signifie ? Le compost améliore la structure du sol apportant une meilleure fertilité. De même, la capacité de rétention de l’eau du sol est augmentée. Trois conséquences positives en découlent. L’érosion du sol est diminuée, l’irrigation des plantes par temps sec est réduite et le danger d’inondation est évité. Un autre effet s’ajoute à ces dernières : le compost agit contre les maladies des plantes et réduit de cette façon l’utilisation de produits phytosanitaires, dont la production est gourmande en énergie et en matière première. Le compost est une substance convoitée pour l’agriculture biologique et l’agriculture dans les régions topographiques difficiles.